Dans sa définition dans le Petit Larousse, l'érotisme est tout ce qui a trait à l'évocation de l'amour physique et de la recherche variée de l'excitation sexuelle.

Contrairement à la « sexualité » qui se résume parfois à un acte coïtal de reproduction sans imagination aucune, « l'érotisme » confère imagination, créativité et volupté au rapport sexuel. C'est un art du désir et du développement du plaisir, c'est l'art typiquement humain de la jouissance, au sens propre et figuré.

Si certaines personnes sont douées pour introduire la fonction érotique dans leur couple, d'autres le sont nettement moins. Il est dommage alors de baisser les bras et de se contenter d'une sexualité banale et répétitive car l'érotisme s'apprend et se cultive.
 
 
Nos fantasmes sont élaborés par notre psychisme imaginaire et correspondent à l'expression d'un désir. Si le fantasme est généralement associé à la sexualité, il peut cependant relever d'autres domaines, tels que le fantasme d'être riche, beau, intelligent.

Cette représentation du monde de l'imaginaire provoque une émotion sexuelle et donne accès à un scénario plus ou moins élaboré avec des mises en scène de personnages, d'attitudes, avec des décors parfois, des accessoires, etc.
 

Le fantasme trouve sa place entre désir et réalité et dans la plupart des cas il restera dans le domaine de la création de l'esprit.


Les fantasmes sont de précieux atouts pour la sexualité, ils la rendent plus riche, plus variée et permettent de développer un aspect ludique dans le rapport. Les personnes en panne de fantasmes finissent par vivre des relations amoureuses appauvries, ennuyeuses et il leur est conseillé d'enrichir cette sphère de l'imagination, sur un plan individuel ou en couple.

Nos fantasmes parfois immoraux et qui nous font éprouver de la gêne ou de la honte exercent pourtant une fascination indéniable sur notre désir et notre plaisir. Ils se transforment en petites histoires que nous connaissons bien et que nous améliorons intimement, au fond de nous, pour les rendre encore plus croustillantes et émoustillantes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il s'agit d'accessoires et de divers objets stimulant et complétant le désir et l'excitation.

Les grandes catégories répertoriées sont les « bijoux du corps » à savoir la lingerie (string, porte-jarretelles, collants, bas, soutien-gorge, vêtements vaporeux et transparents) qui provoquent des stimulations tactiles et visuelles.

Viennent ensuite les « sex-toys » ou jouets sexuels (ex : gode-miché, vibro-masseur, boules de geisha pour les femmes et cockring, anneau pénien pour les hommes) et les accessoires de SM, light ou pas.

A cette liste non exhaustive nous pourrions ajouter les fétiches (vêtements, chaussures avec talons-aiguille, latex), les comportements amoureux permettant la stimulation érotique (soumission, domination, punition, fessée) et autres cuisines exotiques (produits dits « aphrodisiaques », épices, crème fouettée).

Les films et revues érotiques complètent ces piments de l'amour. Mais attention à la pornographie, qui ne plait pas nécessairement à Madame et qui aurait plus tendance à la rendre réfractaire qu'à stimuler son appétit sexuel !