25 Avenue Bosquet 75007 Paris    01 46 22 92 22
 

Cabinet de Chirurgie Esthétique Intime
Docteur ADRIANA GUZMAN
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Elle poursuit les mêmes objectifs que la chirurgie esthétique en s'attachant à la beauté, au rajeunissement et à la réparation des zones génitales, mais elle se cantonne à des moyens moins invasifs et moins coûteux.

 
Les techniques habituellement utilisées font appel aux produits de remplissage, à la toxine botulique, à la radiofréquence et aux lasers.

 
Il s'agit d'une médecine du confort et de la qualité de la vie qui doit respecter prioritairement la santé du patient et s'entourer des bases de rigueur dont fait preuve un praticien digne de ce nom.
La chirurgie esthétique et plastique des parties génitales concerne l'apparence, la dimension et la fonction des organes sexuels. Il est possible de rectifier, de changer et d'améliorer chacun de ces paramètres qui occasionnent pour l'individu et / ou le couple des désagréments et des dysfonctionnements au niveau de la sexualité.

Si les hommes sont essentiellement demandeurs d'allongement et d'élargissement de la verge, les femmes souhaitent corriger des malformations congénitales, des traumatismes émanant des accouchements ou du vieillissent.

La chirurgie esthétique se situe dans le champ de la complexité et mérite d'être abordée de façon globale. Il n'y a pas un seul des aspects évoqués ci-dessus qui ne retentisse sur les autres (approche systémique).
Les personnes qui peuvent avoir besoin d'avoir recours à la chirurgie intime sont très diverses :
 
- Les jeunes filles qui souffrent d'une anomalie congénitale ou d'un traumatisme de l'enfance, les ruptures d'hymen

- Les femmes qui supportent les conséquences sexuelles de leurs accouchements,
 
- Les femmes (et leurs partenaires) qui cherchent un accroissement de leur plaisir sexuel,
 
- Les femmes mûres, confrontées à la ménopause et au vieillissement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hippocrate l'enseignait à ses disciples : avant tout, ne pas nuire.


La pratique de la chirurgie répond à des règles exigeantes pour respecter ce principe, et ni la médecine esthétique, ni la chirurgie intime ne font exception : au contraire.
 
C'est pourquoi j'ai défini un protocole élaboré et précis pour présider à la décision du patient ou de la patiente, et à l'intervention.